Le blason de notre village

 

 

 

 

 

 - er blason : Maison de Vienne
 - ème  Maison de Hohenstaufen ; En 1156, la comtesse Béatrice Ire de Bourgogne épouse l'empereur germanique Frédéric Barberousse à Wurtzbourg et lui apporte en dot le comté de Bourgogne
 -  ème Mairie de Franxault.


L'histoire de notre blason est relativement récente. Il a été créé en 1989 :

"De gueules à l’aigle d’or, empiétant en ses serres, un disque d’azur, bordé d’or, chargé de trois étoiles du même, mal ordonnées".

L'aigle est celui de la Maison de Vienne. Le disque bleu aux trois étoiles peut évoquer la Sainte Trinité patronne de Franxault. (S.MINET).


L'arbre généalogique ci-dessous reconstitue une partie de la descendance d'Hugues de Viennecomte de Vienne en 1250-1263 (alias Hugues IV de Neublansd'Antigny, † 1277), fondateur de la Maison de Vienne.

- Fils d'Hugues III de Neublans d'Antigny seigneur de PagnyPouillySeurre et St-Georges (motte castrale, aujourd'hui faubourg au sud de Seurre), Hugues IV tirait ses droits sur Vienne de sa mère Béatrice/Béatrix de Mâcon-Vienne, † 1239, dame héritière de Ste-Croix (on trouvera à l'article Sainte-Croix des sources justificatives), Pymont (à Boyer, Saône-et-Loire)Lons en partie (le bourg St-Désiré), Pymont (Jura) et Mirebel, fille de Guillaume IV, sœur des comtes de Vienne Henri Ier et Guillaume V, et arrière-arrière-petite-fille d'Étienne Ier comte de Bourgogne, de Vienne et de Mâcon(Sources : Wikipédia)

Chaque fois que nous allons sur une site spécialisé sur le Blason : Il commence la plupart du temps par ce terme peu usité de nos jours, qui est : "L'HÉRALDIQUE" : c'est la science du blason.

L’héraldique vient du nom masculin « héraut », c'est-à-dire celui qui annonçait et décrivait les chevaliers entrant en lice (tournoi), celui qui annonçait les événements, qui portait les déclarations de guerre en tant qu'officier public au Moyen Âge. En plus d'être un adjectif, héraldique est un nom, un substantif féminin singulier désignant la science du blason. C'est donc l'étude des armoiries (ou « armes »). C'est aussi un champ d'expression artistique, un élément du droit médiéval et du droit d’Ancien Régime.

Actuellement, elle constitue une science auxiliaire de l'histoire au même titre que la sigillographie, la vexillologie, la phaléristique, la diplomatique
(Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9raldique)

Quand à la description d'un blason, il est courant d'entendre parler de termes comme :
"De gueules : veut dire en langage "Héraldique" : Rouge.
Pour notre blason, nous dirons ; Sur fond rouge, un aigle d'or. L'aigle est souvent représenté de face et plumes de queue écartées, ailes ouvertes et plumes déployées ; on dit dans ce cas "Vol éployé".
"L'Aigle est le symbole de la royauté, de la grandeur, de la clémence, de la magnanimité et de la reconnaissance, et, selon la fable, l'attribut de Jupiter" ; ce qui était peut être les qualificatifs de la Maison de Vienne poussés à leur paroxysme.

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)  — Paris, 1816